Médias





2015

17e édition du Printemps des Poètes
 



Cette année, le Printemps des poètes est dédié à «L’insurrection poétique»Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du Printemps des Poètes, écrit :



"Fait de langue, la poésie est aussi, et peut-être d'abord, « une manière d'être, d'habiter, de s'habiter » comme le disait Georges Perros .Parole levée, vent debout ou chant intérieur, elle manifeste dans la cité une objection radicale et obstinée à tout ce qui diminue l'homme, elle oppose aux vains prestiges du paraître, de l'avoir et du pouvoir, le voeu d'une vie intense et insoumise. Elle est une insurrection de la conscience contre tout ce qui enjoint, simplifie, limite et décourage. Même rebelle, son principe, disait Julien Gracq, est le « sentiment du oui ». Elle invite à prendre feu."

Qu’il s’agisse des poètes dadaïstes et surréalistes, de la poésie de la Résistance, ou de la Beat Génération, la poésie se revendique du côté de la vie, contre toute forme d’oppression.

                                                                        ***

Dominique, de l'association 2jol, sera présente à Gaillac le 13 mars pour un moment de partage sur la poésie. Nous lui avons posé quelques questions à ce sujet :



Dominique , pouvez-vous nous présenter La poésie est dans le pré ?

A l’origine, il s’agit d'un groupe de personnes qui se réunissent pour partager des moments de poésie et de convivialité. De fil en aiguille, elles ont créé en 2013 le cercle « la Poésie est dans le Pré » au sein de l’association 2 jol, agréée association organisatrice d’événements du Printemps des Poètes La Poésie est dans le Pré a participé au Printemps des Poètes, édition 2014. Le cercle est intervenu à la médiathèque de Castelnau-de-Montmiral, au château du Cayla et dans des lieux privés. Outre le plaisir personnel qu’ils éprouvent d’unir ou de croiser leurs voix, les neuf membres de ce cercle se regardent, comme des  « passeurs de poésie ». Le cercle se réunit à Castelnau-de-Montmiral et entend privilégier les interventions en milieu rural mais sans exclusive. Composés d’amateurs, le cercle bénéficie de la compétence professionnelle de Lise Marie Eudier, actrice et metteure en scène.



La poésie a t-elle encore sa place dans nos sociétés ?

Plus que jamais. L’organisation du Printemps des Poètes (17ème édition), l’écho qui en est donné dans les villes et dans les lieux culturels démontrent l’actualité de la poésie. La diversité, des organismes acteurs (associations, médiathèques, théâtres), la démultiplication des formes d’interventions démontrent une appétence collective pour la Poésie. Au sein d’une société matérialiste la poésie porte la protestation de l’individu et un souffle de liberté.

La poésie est elle- même plurielle : l’activité poétique s’est évadée des cadres contraignants de la prosodie et, de même que l’idée de danse ne coïncide plus avec les tutus et les pointes, l’activité poétique s’est affranchie des alexandrins. Elle permet de renouer et de jouer avec notre langue et de redécouvrir la puissance des mots.



Que dire à quelqu'un qui dirait « la poésie, ce n'est pas pour moi » ?

La plupart des personnes pensent que la poésie est un langage à part, hermétique. Elle rappelle à beaucoup d'entre nous les heures passées, dans notre enfance, à apprendre par cœur des poèmes pour les réciter devant toute la classe. De plus, il y a un conditionnement inspiré par un discours médiatique qui distille l’idée que la poésie n’est accessible qu’à une élite ou des marginaux… C’est une erreur. La poésie, qu’on l’écrive ou qu’on la lise, s’adresse directement à l’imagination de chacun, à l’intimité affective de chacun. Une doctrine psychiatrique affirme même que la poésie est le chemin le plus court entre la chaîne verbale (lire : le texte poétique ) et l’éprouvé vital (lire : les émotions). Ce rapport direct est en chacun de nous, à nous d’accepter de nous laisser surprendre.



Quels sont vos poètes préférés ?

Chacun dans le groupe apporte aux autres les émotions qu’il a éprouvées à la lecture de certaines poésies et qu’il veut partager. C’est un échange et en même temps la manifestation du caractère individuel et intime de la lecture poétique. Il y a bien sûr des poètes vers lesquels on revient parce qu’ils expriment une inquiétude proche de la vôtre mais il y a des poèmes puissamment inspirés de poètes inconnus qui vous bouleversent. Il suffit d’aller à la médiathèque de Carmaux dans la salle de l’ARPO et de parcourir les centaines de revues poétiques. C’est une véritable chasse au trésor.



En quoi va consister la rencontre du 13 mars ?

Il s’agit d’une mise en voix et en espace de poésies contemporaines essentiellement liées au thème du Printemps des Poètes 2015 : l'insurrection poétique. Certains sont dits en monologue, d’autres par des dialogues voire des polyphonies. Ces restitutions vocales sont un moyen de faire découvrir la grande diversité des formes poétiques à ceux qui en seraient éloignés mais assez curieux. Sont convoqués des poètes aussi différents qu’Aragon le poète de l’affiche rouge et Sabine Sicaud, adolescente souffrant d’une maladie dont elle va mourir, qui nous a laissé un poème poignant.

Après cet instant d’émotion (qui n’excède pas 40 minutes) les auditeurs pourront se procurer s’ils le souhaitent la liste des poètes et les titres lus que ainsi quelques éléments d’information.



Castelnau-de-Montmiral. 


La poésie est dans le pré


Publié le 05/03/2014




Le portrait d'Arthur Rimbaud représentera le Printemps des Poètes 2014
Le portrait d'Arthur Rimbaud représentera le Printemps des Poètes 2014

C’est le nom que se sont donné les membres du cercle constitué à Castelnau-de-Montmiral. Accueilli par l’association 2JOL le groupe se réunit périodiquement depuis le mois d’octobre autour d’Elyane Kaiser, poète, qui avec les participants explore la poésie contemporaine et sa mise en voix sur des textes d’Andrée Chedid, Francis Ponge, Jean-Pierre Siméon, Antoine Emaz et bien d’autres poètes encore. Le cercle participe au Printemps des Poètes. Le Printemps des Poètes se déroule dans toute la France du 8 au 23 mars prochains (voir le site «printemps des poètes» : www.printemps des poetes.com) sous les formes les plus diverses, à l’inspiration des organisateurs, dans un vaste mouvement de diffusion de la poésie et d’essaimage des événements poétiques sur le territoire national. Le cercle poétique, Elyane Kaiser et l’association 2jol vous invitent à partager deux événements poétiques de mise en voix : le premier à la médiathèque Charles-Portal, le vendredi 14 mars, à 18 h, le second au château du Cayla le vendredi 21 mars à 16h. Si vous souhaitez davantage d’informations rendez-vous sur le site de l’association : www.association2JOL.fr



Castelnau-de-Montmiral.

 Exposition à l'espace 2Jol

Publié le 09/08/2013                Du 03/08/2013 au 01/09/2013


                                 Invitation au voyage./ Photo P. Legrand pour DDM.

La saison d’arts plastiques se poursuit à l’espace 2Jol. Après la très belle exposition de dessins contemporains de juillet, voici les dessins à la plume sur fonds de toiles, bois totémiques, galets... peints à l’acrylique de Michel Julliard.
Ils nous invitent au voyage vers les iles du pacifique, les royaumes Incas ou chez les aborigènes d’Australie. Ses couleurs chatoyantes, ses créations foisonnantes qu’il rehausse de traits de plume nous racontent des histoires, toutes imaginaires ; car Michel Julliard n’a jamais voyagé autrement qu’à travers ses lectures et ses souvenirs. Libre à nous donc de le suivre dans son monde intérieur un peu mystérieux ou d’inventer notre propre chemin. D’ailleurs, quand on lui demande de qualifier son art, il ne répond pas «la peinture», mais l’écriture», en référence à la plume omniprésente dans ses œuvres !
Michel Julliard est né à Paris en 1952. Après avoir exercé plusieurs métiers, il s’installe dans l’Aveyron et vit de sa peinture depuis quinze ans. Il a participé à de nombreuses expositions personnelles (Cahors, Lodève, Rabastens…) et collectives, Espace Antonin Arthaud (Rodez), Musée Ingres (Montauban), la halle Saint Pierre (Paris).
Il est présent dans divers festivals de musique, de poésie…Publie dans de beaux livres illustrés, édition le verbe et l’empreinte (John-N-Woo), édition Encre et lumière (Pascal Rebats), édition Grèges (Cédric Démangeot)…
Il participe au réseau Mail-Art et tous les matins peint des enveloppes qu’il envoie aux quatre coins du monde. Espace 2Jol, place de l’Hôpital, du 3 août au 1er septembre.

















Castelnau-de-Montmiral.


Publié le 05/07/2013
Du 05/07/2013 au 31/07/2013`


                                                                            toile griffée à la pointe. / Photo P. Legrand pour DDM.

Six dessinateurs toulousains nous invitent à découvrir des expressions multiples où se côtoient plusieurs techniques, gravure, mine de plomb, peinture, plume…inspirées par le corps, les photos de film, le paysage urbain, l’animal ou le textile. Chacun laisse sur le papier sa trace personnelle, pour donner vie à la forme, allant du figuratif à l’abstraction. Ainsi, Aurélie allie les techniques de la gravure au burin et la manière noire pour restituer modelé et velouté de l’image humaine, animale ou textile de corps composites. Jean-Philippe peint la toile puis dessine en le griffant à l’aide d’une pointe ; il donne force et mouvement à son travail sur la figure, le corps, la chair. Mathieu s’inspire de photos de films et les réinvente à la mine de plomb. Olivier dessine à la plume ; Il explore toutes les formes de l’écriture. Benoit est attiré par les paysages urbains rencontrés au hasard de ses ballades, il recrée ensuite son image personnelle de la ville. Nicolas utilise crayon et peinture pour donner force au dessin. Au bout du compte, une très belle exposition à voir absolument jusqu’au 31 juillet. Espace 2jol, Place de l’Hôpital, tous les jours de 10h à 13h et de 15h à 19h. Entrée libre.

La Dépêche du Midi



















Castelnau-de-Montmiral.

Stages artistiques : les inscriptions, c'est maintenant


Publié le 21/05/2013

                                                                           L'atelier du graveur.

L'association 2Jol organise 2 stages artistiques au mois de juillet : un stage de gravure du mardi 9 au vendredi 12 juillet 2013. Au programme : 1ère journée : le monotype, 2ème journée : gravure à la pointe sèche sur Rhenalon, 3ème journée : pointe sèche sur métal vernis, en non toxique, 4ème journée : matin découverte du tétrabrik gravé au stylo. La demi-journée restante sera consacrée à la finition des œuvres. Tous les tirages seront réalisés sur papier chiffon. Le matériel et les outils nécessaires sont fournis sur place. Coût du stage : 235 euros par personne plus l'adhésion à l'association (10 euros). Nombre de places limitées à 8. Un atelier d'écriture du lundi 15 au dimanche 21 Juillet animé par l'écrivain Frédérique Martin. Ouvert à toute personne souhaitant s'initier ou se perfectionner à l'art de l'écriture. Du lundi 15 au dimanche 21 juillet. De 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 18h00. Le dimanche 21 lecture chorale publique. Possibilités d'hébergement à proximité. Coût du stage 330€. Il comprend la prestation de Frédérique Martin, les déjeuners et l'adhésion à l'association. Nombre de places limitées à 15 personnes maximum. Pour ces deux stages, la date limite d'inscription est fixée au 15 juin 2013.
Renseignements et inscriptions : Email : association2jol@orange.fr. Adresse : Place de l'Hôpital - 81440 Castelnau de Montmiral.
La Dépêche du Midi 



Castelnau-de-Montmiral. 
Publié le 18/07/2012
Du 18/07/2012 au 15/08/2012
                                                                «juste avant la chute»
Fille du céramiste Alain Gaudebert, Laure Gaudebert s'est trouvée très jeune en contact avec l'argile dans l'atelier de son père, auprès de qui elle s'initie au modelage. Après des études à l'Ecole des Métiers d'Art (ENSAAMA) à Paris, elle mène en parallèle, depuis plus de quinze ans, sa carrière d'artiste et un travail de formatrice auprès d'adultes et d'enfants en animant de nombreux stages à travers la France. En 2008, elle est invitée en résidence d'artiste à Toubab Dialow au Sénégal par le dramaturge et sculpteur Gérard Chenet. Depuis, elle y retourne chaque année, notamment en Casamance, où elle travaille avec N'Dieye Faye, potière traditionnelle et les potières du village d'Edioungou. Elle découvre ainsi qu'elle peut allier le voyage et la rencontre avec le travail pour son plus grand plaisir.
L'Afrique devient vite l'une de ses principales sources d'inspiration.
Les sculptures de Laure Gaudebert racontent des histoires de la vie quotidienne, des anecdotes qui passent souvent inaperçues mais qui en disent long sur les relations humaines, ou la personnalité des êtres. Laure Gaudebert a le talent de les représenter avec justesse et une grande maitrise des gestes et des attitudes. Un accrochage de toiles de Dominique Bourjol complète l'exposition.
L'exposition est ouverte tous les jours de 11h à 19h jusqu'au 15 août à l'espace 2JOL, place de l'Hôpital. En savoir plus sur Laure : www.lauregaudebert-sculptures.com
Stage de sculpture
Du 1er au 5 août, Laure Gaudebert animera, avec Jean-Louis Engels, artiste peintre et professeur à l'atelier Biz'art à Toulouse, un stage de sculpture de grande dimension. Il s'agira de construire l'armature métallique d'une sculpture humaine grandeur nature que les stagiaires pourront emporter chez eux et choisir éventuellement de la recouvrir de béton coloré, de résine polyester ou la laisser telle quelle. Hébergement possible dans et autour du village.
Renseignements au 06 74 87 69 29.                                             La Dépêche du Midi






Castelnau-de-Montmiral.







Publié le 10/08/2012 à 09:38



                                                      La «créature» sur le départ./DDM.






C'est une semaine pour le moins insolite qu'ont expérimenté les sept stagiaires venues apprendre à construire l'armature métallique d'une sculpture à taille et forme humaine sous la conduite de la sculpteure Laure Gaudebert, du peintre Jean-Louis Engels et du sculpteur sur métal René Sioutat, présent au stage pour ses compétences en soudure.
Il fallait certes exercer ses qualités d'observation de l'anatomie du corps humain, mais les stagiaires ont dû aussi faire preuve de force physique pour manipuler et courber selon leur désir les fers à béton de 8 mm ! Certaines en conservent le souvenir douloureux dans les muscles des épaules et des bras. La présence du peintre le premier jour se justifiait par la nécessité d'apprendre à connaître et à respecter les proportions du visage et du corps. Les quatre jours suivants étaient consacrés à la réalisation proprement dite. Toutes les stagiaires sont sorties victorieuses de l'épreuve, puisque chacune d'elle est repartie avec sa créature sous le bras. Celle-ci pourra par la suite être habillée de béton ou de résine et peinte après avoir été bourrée de papier pour lui donner de la chair, ou simplement recouverte d'un voile de grillage fin. Le stage avait lieu sur la terrasse de l'espace 2Jol où sont régulièrement exposés des artistes reconnus au niveau régional et national.
Les visiteurs ont ainsi pu voir les sculpteurs en herbe au travail. Les sculptures de Laure Gaudebert sont encore visibles jusqu'au 15 août à l'espace 2Jol place de l'hôpital, l'exposition est ouverte tous les jours de 11h à 19h. Après le 15 août, des accrochages seront proposés à la visite, tous les week-ends jusqu'au 15 septembre.
Pour connaître les activités de l'association, les prochaines expositions et les stages, contacter : association2jol@orange.fr Pour en savoir plus sur Laure Gaudebert : www.lauregaudebert-sculptures.com et sur Jean-Louis Engels : www.engels-pons.fr

La Dépêche du Midi











Castelnau-de-Montmiral.










                                                           Hugo Ruales et son pastel gras.                  

L'association 2Jol, deux ans après sa création, prend son plein essor cette saison avec des expositions non stop jusqu'à la mi-septembre. Nicole et Dominique ont élu le village comme lieu d'accueil des artistes contemporains qui les ont séduites. Ces artistes, originaires de France ou de pays lointains, ont choisi pour la plupart de travailler en Midi-Pyrénées. Toutes les formes d'art trouvent leur place à l'espace 2Jol : l'estampe, la peinture, la sculpture, la céramique, le métal… les artistes sont présents sur place pour expliquer leur travail. Jusqu'au 20 mai, Jean-Louis Engels et Hugo Ruales-Huelca inaugurent la saison.
Jean-Louis Engels, né en Belgique et diplômé de l'École des Arts Plastiques et Visuels d'Uccle, s'installe à Toulouse en 1991 et crée son école d'art (Biz'Art) où il enseigne encore aujourd'hui. Les huiles sur toile de Jean-Louis Engels offrent une interprétation réaliste de ses thèmes privilégiés du moment que sont le portrait et le nu.
Hugo Ruales-Hualca, né en Équateur, s'est installé en France en 1975. Graphiste de formation, il se consacre à la peinture depuis 1996, année où il commence à exposer. Il travaille le pastel gras qui par couches successives permet d'introduire la matière. Ses œuvres très colorées sont issues d'un imaginaire riche et plein de rêve et de poésie. L'exposition est ouverte les jours fériés et week-end de 11h à 18h. Rue Porte neuve, Place de l'Hôpital. Contact : association2jol@orange.fr
Le 2 juin commencera une nouvelle exposition, René Sioutas, qui travaille le métal et Dominique Bourjol qui décline l'estampe présenteront leur travail ainsi que des peintures.

Archive du blog